Une défense non légale…

Un coup, une blessure, une souffrance causée par un simple acte irréfléchi, tout cela n’est que de la violence. Un acte de crime qui se traduit par l’utilisation intentionnelle de la force, du pouvoir que ça soit physique ou psychologique pour une auto-défense de soi-même.

Plusieurs types de violences sont distingués. Ils varient selon les milieux et les évolutions sociales. Mais les plus souvent répandus ici à Madagascar concernent généralement la violence conjugale voire physique, psychologique, économique et sexuelle. En effet, huit femmes sur dix sont victimes de violence conjugale. Ces derniers temps, on a constaté que  l’acte de crime et de barbarie augmentent de plus en plus.

Dès qu’on parle de violence, on pense toujours aux hommes. Quelle en est la raison ? Quelle en est l’erreur ?

violences_conjugales

Depuis que l’acte de violence apparaisse dans tous les secteurs, l’on se tourne toujours vers l’acte immoral de l’homme. Que ça soit physique ou psychologique, l’homme est toujours la source principale. En effet, d’après la statistique établie, l’on aperçoit que 10% des femmes souffrent de violence dont les auteurs sont des femmes, 2% des hommes souffrent de violence dont les auteurs sont des hommes ou des femmes et 65% des femmes souffrent de violence dont les auteurs sont des hommes. Il est évident alors que dans la plupart des cas, eux en sont la source principale.

On ne peut se réfugier devant cette situation alarmante. Divers types d’organisations pour la non-violence soutiennent psychologiquement les femmes tout en installant des centres d’écoutes et d’accompagnement disponibles pour tous ceux qui veulent être soutenues. Rares sont les hommes qui les consultent, sinon, ces centres d’écoutent sont destinées principalement aux femmes.

Ne serait-il pas temps de lutter contre la violence, en prenant en compte les auteurs de violence ?

Nombreux sont les causes de la violence, tels que l’alcoolisme, le bas niveau d’éducation, le chômage, la non satisfaction personnelle, l’influence de la société, la définition fausse que l’on a de la virilité…

Soutenons les femmes victimes de la violence, aidons-les à dénoncer la violence ! Mais surtout commençons une autre façon d’approcher ce phénomène en étudiant plus profondément ceux qui sont violents !

cycle-violence

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s